C-Vox

En-Marche.BE devient C-Vox !

Après 9 mois d’activité, l’adhésion de 300 sympathisants, la publication de plusieurs manifestes, C-Vox veut ouvrir un nouveau chapitre.


Actualité Lundi, 04 Juin 2018
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le mouvement politique citoyen En-Marche.BE change de nom et devient C-Vox, la voix citoyenne. Après 9 mois d’activité, l’adhésion de 300 sympathisants, la publication de plusieurs manifestes, C-Vox veut ouvrir un nouveau chapitre de son avancée pour rapprocher le mouvement de son objectif principal : transformer réellement la culture politique en Belgique francophone, afin de redonner à la Wallonie et à Bruxelles éthique, vision, modernité et prospérité. C-Vox entend également s’inscrire dans une dynamique d’alliances. 

Bruxelles, le 29 mai 2018 - A un an des élections régionales, fédérales et européennes, le mouvement politique citoyen En-Marche.BE change de nom pour devenir C-Vox. Lancé en Belgique à la fin de l’été 2017 dans l’enthousiasme de la victoire du mouvement éponyme en France, l’initiative En-Marche.BE a rallié plus de 300 sympathisants, organisé de multiples rencontres thématiques en Wallonie et à Bruxelles, rédigé deux manifestes et est l’une des chevilles ouvrières d’une plate-forme européenne citoyenne en cours de constitution, réunissant déjà près de 8 pays.

Le changement de nom en C-Vox est motivé par trois raisons principales.

Première raison : la nécessité de dégager une identité plus claire et plus belge au mouvement. “Si le nom, au début, a permis de gagner rapidement en visibilité, au cours des mois suivants, sa consonance nous liait trop aux décisions et à l’actualité politique de la France, nous empêchant de distinguer une voix propre à nos propositions pour la Wallonie et Bruxelles”, explique Jean-Yves Huwart, co-initiateur de En-Marche.BE.

Deuxième raison : les ambitions européennes de La République En Marche (LREM), en France, se sont précisées à la fin de l’année dernière. De part et d’autre, après des rencontres à Paris, nous nous sommes rendus compte que l’existence de deux mouvements autonomes, aux noms quasi identiques, dans des pays européens différents, risquait de créer de la confusion dans le chef des électeurs, notamment dans la perspective des élections européennes à venir.

Troisième raison : le nouveau nom permet aujourd’hui d’entrer plus facilement dans une dynamique d’alliance avec d’autres mouvements partageant nos valeurs et notre volonté d’amener une réelle dynamique de changement dans la conception et la mise en oeuvre des décisions politiques en Belgique francophone. Le nom précédent était connoté et pouvait, en effet, inquiéter certains de nos alliés actuels et futurs.

C-Vox ouvre un nouveau chapitre de son avancée pour rapprocher le mouvement de son objectif principal : transformer la culture politique et les méthodes de gestion publiques en Belgique francophone. “Après 35 ans de tentatives de relance socio-économique infructueuses, les Bruxellois et les Wallons doivent aujourd’hui inventer d’autres façons de produire des résultats politiques, en s’appuyant sur une éthique nouvelle, la capacité de développer une vision collective et de mettre cette dernière en oeuvre au moyen de processus enfin efficaces”, indique Jean-Yves Huwart.

C-Vox garde pour ambition de présenter des candidats aux élections de 2019 (législatives, régionales, européennes). Le mouvement laisse toutes les options ouvertes quant aux modalités de participation : liste propre, alliance, formule mixte en fonction des scrutins. Des discussions sont en cours avec plusieurs mouvements.

Pour les élections communales de 2018, C-Vox laisse la liberté à ses sympathisants de rejoindre la liste qui, dans leur commune respective, leur semble le plus en phase avec la charte des valeurs du mouvement.

A propos de C-Vox :

C-Vox est un mouvement politique citoyen né du regroupement et de la prise en compte des idées de plusieurs initiatives populaires, dont l’ex-En-Marche.BE. Le mouvement prône la mise en oeuvre d’une nouvelle éthique de la chose publique en Wallonie et à Bruxelles ainsi qu’une culture de l’efficacité. Les membres de C-Vox veulent en finir avec le surplace socio-économique de la Wallonie et de Bruxelles. C-Vox veut la mise en place en Wallonie et à Bruxelles d’un modèle de gestion éthique, durable, transparent et agile, adapté aux années 2020, conçu pour rencontrer le besoin de l’intérêt général et plus un modèle fermé sur lui-même, au service d’intérêts intermédiaires, privant la société belge francophone des réponses adéquates aux enjeux d’aujourd’hui.

Plus d’informations: http://www.c-vox.be/

Contact :

[email protected]

A lire également

Chaque soutien compte

Vous voulez passer à l'action sans savoir comment faire ?
Deux possibilités s'offrent à vous: